Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
M'hamid Express Morocco Sand Express

Rallye raid au Maroc Zagora M'Hamid du 24 au 29 janvier 2021 Le Morocco Sand Express: 25 au 30 octobre 2020

Communiqué n°4, Etape 2,Objectif Dunes

Publié le 29 Janvier 2020 par Grand Sud Orientation Benoît DELMAS 212 661 21 40 99

Com 4

M’Hamid Express 2020. 11ème édition

Du 26 janvier au 31 janvier 2020

Étape 2 : ‘’Objectif dunes ‘’ 230 kms

Mardi 28

 

RAPIDO, COMME L’ÉCLAIR !

La veille, les concurrents ont goutés au sable, parfois porteur, parfois pas. Aujourd’hui, c’est le fameux Erg Chegaga qui tend les bras à la caravane. Benoît Delmas avait prévenu tout le monde au briefing, les grandes dunes seront au rendez-vous sur cette étape, avant d’arriver sur la commune de Tagounite, le long de la frontière Algérienne.

 

Rapide comme l’éclair, l’équipage #216 Besson/Roissac s’est emparé de la première spéciale sans trop forcer. Derrière, la contre attaque s’organise puisque les équipages # 218 Gelebart/Cueff MD V8, et l’équipage #201 Y. Dard.V. Dard Toyota HDJ 80, n’entendent pas laisser J.P Besson imposer son rythme. Après avoir cassé le bras de suspension arrière sur la première boucle, l’équipage Hamsas père et fils Marocain #209 a passé une bonne partie de la nuit à réparer leur Buggy Chevrolet. Du coup, il rétrograde en 16ème position du classement des autos. Pour eux, le Podium s’éloigne de plus en plus.  

 

T.D.S.P.P

C’est encore sous un soleil resplendissant que cette spéciale était lancée. Premier départ à 8h30 pour les motos & quads sur un plateau, le long des petites montagnes.  Au menu, du sable et encore du sable, de la PP, du HP, du MVS dans colline, en descente, en montée, quelques IMP, des pif/paf à ne plus en finir, des PP, des oueds chargés d’ornières et d’escaliers. Tout y est pour que çà ressemble à une vraie spéciale de Rallye Raid.

Comme disait Johnny Halliday à René Metge sur un Paris-Dakar << Ben, dis donc René, qu’est-ce que çàchecou ! >>.

Face au sable mou et extrêmement fin, il fallait être très concentré, aujourd’hui. Car même à faible vitesse les concurrents pouvaient souffrir des difficultés de terrain (Crevasses énormes, pierres non taillées, sable mou, fech-fech, cette fameuse farine qui fait peur à tout le monde, herbe à chameau petits arbustes, très courts et très durs dont seuls les chameaux peuvent les manger. En principe, les pilotes les détestent au même titre que la tôle ondulée.

De plus, dans les dunes, la ligne droite n’est pas toujours le moyen le plus rapide de relier un point à un autre, puisque les zones de sable plus sombres sont toujours plus porteuses. Elles permettent de prendre plus d’élan jusqu’à la suivante, et ainsi de suite. Encore heureux que le vent de sable aujourd’hui était aux abonnés absents.

 

ENTRAIDE ?

L’inconvénient du Maroc, c’est les pistes étroites et rocailleuses, où parfois il n’est guère aisé de doubler sans prendre de risques. Dès lors, il faut en appeler au bon sens de chacun pour que les spéciales se disputent normalement, dans un contexte sportif et loyal. Dans les dunes, c’est la même chose, la solidarité et l’entraide devraient l’emporter sur le reste. Malheureusement, ce n’est pas toujours le cas. Convivialité, certes, mais entraide, pas sûr. En effet, l’équipage # 206Vierge/Dupuy sur HDJ 100 serait venu au secours de plusieurs pilotes bien tanker dans les dunes, quitte à perdre beaucoup de temps au général. Selon eux, ils seraient intervenus au moins 8 fois pour sortir des concurrents ensablés, jusqu’au cou ! Bien entendu, eux aussi se sont plantés, et pourtant, personne ne s’est arrêté pour leur donner un coup de main, malgré le bras levé et la ficelle à la main.

On est donc loin de l’entraide permanente, sans arrière-pensée. En tout cas, félicitations à l’équipage #206 de maintenir l’esprit ‘’Sabine’’. Un geste qui mérite d’être l’équipage le plus fairplay du plateau. Haut les cœurs.

 

Communiqué n°4, Etape 2,Objectif Dunes
Communiqué n°4, Etape 2,Objectif Dunes
Communiqué n°4, Etape 2,Objectif Dunes
Communiqué n°4, Etape 2,Objectif Dunes

LE COMBAT EST OUVERT

En SSV, le combat est ouvert. Le défi devient de plus en plus tendu et surtout plus intéressant. Plusieurs équipages se tiennent par la barbichette dans le haut du tableau. #103 Bornand/Pereira, #106 Dupasquier/Herbain, #107 Dumas/Delord, #105 Chassant, #109 Tavernier/Laluc, tous sur des Can Am X3. Remontés comme des coucous ! et fort de leur expérience sur cette épreuve, ils attendent le moment opportun pour bondir comme des cabris sur les leaders.

Vouée aux plus solides, à l’arrivée cette spéciale pourrait bien être le théâtre d’un changement au classement général, dans la catégorie SSV. Au départ de la catégorie moto/quad, la famille Sausset  Benjamin #2 et le #1 Mathieu sur Honda 450 tient toujours la dragée haute au #3 Alex Combier sur un Quad Honda 700. Alors que le premier passage des dunes hier a causé quelques problèmes à certains. Aujourd’hui il va falloir être vigilant et ne pas refaire les mêmes erreurs sur cette spéciale variée, et encore plus sablonneuse. De quoi continuer à monter en puissance après deux jours de compétition qui réserve sans doute encore de belles surprises. En tout cas, cette journée aura été particulièrement éprouvante pour les pilotes moto et quad, compte tenu des tourbillons de poussière. C’est vrai que la poussière stagne au-dessus des pistes et que la visibilité devient de plus en plus difficile, mais peu importe le flacon, l’essentiel c’est de parvenir à l’ivresse, mais avec modération !

 

Dans la catégorie auto jean-Pascal Besson et Patrice Roissac signent leur deuxième scratch.

 

 

Ils en pensent quoi ?

#216 Besson/Roissac Overdrive << Une première partie dans des dunettes molles, puis du rapide et sinueux avec énormément de poussière. En revanche, dans les 30 derniers kms style WRC, j’ai ouvert en grand ! T.D.S.P.P >>.

 

#141 Léa Halter SSV Can Am X3. Léa est une jeune femme de 19 ans, encore étudiante, et passionnée depuis longtemps par la compétition automobile. Toute petite, elle est tombée dans la marmite ! Il faut dire qu’elle a de qui tenir, puisque son père Jérémy est le gérant de l’écurie TBH qui officie à La Ferté Gaucher. En duo avec Jérémy sur cette épreuve, Léa est ravie d’avoir son père à ses côtés  << Il me donne des bons conseils, et en plus il me calme parfois, c’est la raison pour laquelle je prend beaucoup de plaisir à conduire dans les dunes >>. Pour la saison 2020, Léa envisage de faire les 24h00 de Tout Terrain de France et les 24 heures TT du Portugal pour apprendre et à mieux maîtriser son véhicule. Avez-vous des ambitions pour le futur ? << Ben, oui, je veux prendre la place de mon père >>.   

 

#135 Virginie Menguy SSV Can Am X3. Virginie est la fille du regretté Jean-Yves Menguy que tous les aventuriers ont bien connus. Directrice Commerciale dans le privé, elle aussi est tombée toute jeune dans la marmite ! Léa a commencé dès l’âge de 13 ans à rouler en karting (Championnat de France et d’Europe), puis au hasard des rencontres, elle croise le chemin de Reynal Privé, un pilote connu et reconnu dans le monde du Rallye Raid. Rapidement, la sympathie s’installe entre eux.  Reynad lui propose de s’essayer sur un SSV, et tout particulièrement sur les 6 Heures d’endurance d’Orléans. Le piège se referme, et la passion l’emporte sur le reste. Après le M’Hamid, Léa envisage de participer aux 6 Heures de Bordeaux, puis aux 24 Heures du Maroc. Et le M’hamid ?

<< Aujourd’hui, avec mon copi Jean-Pascal Petrelli, cela a été très chaud, très dur dans les dunes, mais on s’éclate vraiment bien >>.

 

#219 Bowler V8. Antoine DiIdelot et Baz Montero Julien. Dans la vie, Antoine est Exploitant Forestier et  Julien Logisticien. Après le Breslau le duo voulait participer à un Rallye Raid. Les dates du M’Hamid convenaient à leur emploi du temps, et tous deux voulaient goûter au bac à sable. Pour l’instant, c’est parfait. Les compères affectionnent particulièrement les grandes étendues de sable et les pistes variées. Leur sur puissant Bowler avale les kms sans broncher pour le plus grand plaisir de l’équipage. Hors mis un petit problème d’alternateur le véhicule fonctionne à merveille << Nous regrettons juste le manque d’autos, et surtout de Bowler pour comparer avec le nôtre. Pour le reste, cette épreuve est géniale. C’est très bien organisé. Incha allah ! >>.  

 

Classement Moto/Quad

1 #2 Sausset Benjamin Honda 450

2 # 1 Sausset  Mathieu Honda 450

3 # 3 Combier Alex  Quad Honda 700

4# 7 Decressonière Yoan Can Am Outlander

5 # 10 Cailhol Xavier KTM 450

 

Classement SSV

1 # 124 Pinchedez/Delaunay Can Am X3

2 # 133 Gauthier/Descat Can Am X3

3 # 148 Charliat/Remigereau Can Am X3

4 # 101 Paquereau/ Can Am X3

5 # 118 Lhuillier/Leroy Polaris RZR 1000

 

Classement Auto

1 # 216 Besson/Roissac Toyota Overdrive

2 # 218 Gelebart/Cueff MD V8

3 # 201 Dard.Y/Dard.V Toyota HDJ 80 Proto

4 # 211 Foubert/Melhentin WSR 500

5 # 203 Baltazar Rage 1400

 

Au classement général, dans la catégorie moto/quad : Équipage #2 Sausset Benjamin s’empare de la première place sur Honda 450

En SSV : Équipage #133 Gauthier/Descat Can Am X3

En Auto : Équipage #216  Besson/Roissac Toyota Overdrive

 

Gilles 

 

 

Le classement de l'étape 2

le classement général après l'étape 2

et le toutes catégories

Commenter cet article